Le financement participatif représente une véritable opportunité pour de nombreux porteurs de projets à la recherche de fonds. Néanmoins, cette pratique comporte des risques pour l'ensemble des acteurs.

Si le risque existe, il ne s'agit pas d'en faire un obstacle.


Les risques du financement participatif en Crowdequity (prise de participation)

Lorsque vous investissez au capital d'une PME via une holding, vous espérez obtenir un retour sur investissement matérialisé par des dividendes mais surtout par une plus-value, au terme de la durée de détention.
Un tel investissement présente des risques financiers que tout investisseur est invité à connaitre attentivement :

La perte de l'investissement :

La majorité des entreprises en démarrage peuvent se développer rapidement ou faire faillite donc d'investir dans ces entreprises peut comporter un risque significatif. Il est probable que vous risquez de perdre tout ou partie de votre investissement. Vous ne devriez investir un montant que si vous êtes prêt à le perdre et devez construire un portefeuille diversifié afin de répartir le risque pour augmenter les chances d'un rendement global de votre capital d'investissement. Si une entreprise dans laquelle vous investissez fait faillite, ni la société - ni Seed and Collect – ne vous remboursa votre investissement.

Le manque de liquidité :

La liquidité est la facilité avec laquelle vous pouvez vendre vos actions après que vous les ayez achetées. Le risque peut se traduire soit par une impossibilité effective de les vendre (absence de marché, pas d'acheteur), soit par une décote de liquidité qu'il faut consentir pour vendre le titre. Néanmoins avec Seed and Collect, l'entreprise dans laquelle vous aurez investi s'engage à racheter en priorité vos titres si vous souhaitez les céder à condition que ces fonds le permettent.

La rareté des dividendes :

Les dividendes sont des paiements effectués par une entreprise à ses actionnaires en fonction de ses bénéfices annuels. La plupart des entreprises sur le site de Seed and Collect sont des start-ups ou des sociétés à un stade précoce et ces entreprises vont rarement verser des dividendes à leurs investisseurs. Les bénéfices sont généralement réinvestis dans l'entreprise pour stimuler la croissance et créer de la valeur pour les actionnaires. Néanmoins les entreprises auront l'obligation de verser des dividendes aux actionnaires quand elles feront des bénéfices conséquents.

Risque de dilution :

Tout investissement réalisé via la plateforme est susceptible de faire l'objet d'une dilution. Si l'entreprise lève de nouveaux fonds à une date ultérieure, de nouvelles actions seront émises, ce qui diminuera mécaniquement le pourcentage de parts que vous possédez dans l'entreprise, sauf si vous participez à cette nouvelle levée de fond.

Le risque défaut en financement participatif en prêt (crowdlending)

En matière de crowdlending, vous êtes désormais créanciers et non actionnaires, ce qui change quelque peu la donne en cas de faillite, même si, sachez-le, vous êtes prioritaires sur les actionnaires, mais vous ne l'êtes pas sur les organismes sociaux.

Dans ce cas de figure, vous financez une entreprise au moyen d'un prêt pour lequel vous recevez des intérêts mensuels puis le remboursement de votre capital à échéance si tous se passe bien.

Le risque en financement participatif en prêt est :

Le risque est de ne pas être remboursé d'une partie ou tout son capital investi